“Imagination is the only weapon in the war against reality.” « L’imagination est notre seule arme dans la guerre contre la réalité. » écrivait il y’a déjà très longtemps Lewis Carroll, l’auteur d’Alice au Pays des Merveilles.

Il y’en a qui ont suivi sa pensée pour nous propulser dans le monde fantastique de l’imaginaire … et je m’en délecte! Voilà donc, je vous raconte une histoire :

Si on pouvait suspendre le temps en choisissant les plus beaux moments de notre vie pour les revivre en boucle et les ruminer inlassablement sans qu’ils ne perdent jamais le goût du bonheur qu’ils nous ont procuré. Il fallait être Tim Burton pour y penser.

C’était donc une journée ensoleillée d’un printemps de 1943. Un pensionnat aux allures de château suspendu sur les rochers et la nature verdoyante du pays de Galles. C’était un pensionnat pour « enfants particuliers » ; le genre d’enfants qui sont des cadeaux du ciel mais dont les adultes « normaux » n’ont pas saisie le message. Ils se retrouvent alors dans un orphelinat ou la directrice, Miss Peregrine, les garde comme ses petits trésors. Mais voilà que ce jours là, les avions allemands avaient survolé le petit château dans le but de l’éventrer avec des bombes aussi grosses que la bêtise nazi!

C’est là ou Tim Burton à choisi de raconter l’histoire autrement en ayant la brillante idée de suspendre le temps. C’est que la directrice, Miss Peligrin aimait trop ses enfants pour les voir mourir …le magicien fera de cette journée une boucle hors de notre monde. Une journée qui reviendra en boucle pour l’éternité. Une journée ou le soleil se lèvera tous les jours sur les sourires et les cris de joie des enfants … Comme si la guerre n’avait jamais existé, comme si ce petit château n’avait jamais été éventré par les bombes …comme si ces enfants vivraient à jamais loin de la haine des hommes.
Voilà, je voulais juste vous raconter un bout du nouveau film de Tim Burton. En regardant ce film fantastique, je me suis dit si seulement la magie du brillant cinéaste pouvait s’appliquer à toutes les écoles, les orphelinats, les hôpitaux …d’Alep, de Bagdad, de Port au Prince … pour préserver les enfants des l’horreur des guerres!

Entre vous et moi, je ne sais pas trop ce que fume ce Tim Burton mais ça donne envie de faire comme lui …Allez, une bouffée de fantastique pour nous propulser dans un imaginaire sans frontière ou tout est possible sauf la haine des hommes !

https://www.youtube.com/watch?v=tV_IhWE4LP0